Legacy Corbonazi

La cathédrale des plumes, site de rencontre pour êtres à sang de démon

Encore un crit qui donne la victoire

La nef de la cathédrale des plumes, 507ième croute

Deathscarab lamia
Le centre névralgique de la cathédrale des plumes est complètement dévasté, entre des pièces fermées, presque tous les pilliers et les statues se sont effondrées et une partie de l’arche séparant la nef du narthex s’est écroulée, bloquant le chemin. De derrière ces débris, vous pouvez entendre la voix de Kassandre appeler à l’aide d’une voix de plus en plus désespérée. Ne succombant pas à la curiosité pour les pièces adjacentes et réfrénant les ardeurs de Kaurophon à sauver sa soeur bien-aimée, le Kraken Royal, bondit, grimpe ou se téléporte en haut des débris pour affronter probablement un Rakshasa.

Dans la nef, enchainée à un autel profané, une humaine aux longs cheveux noirs se tortille de douleur. Deux Salamandres de feu ont leur queue enflammée enroulée autour de l’autel porté au rouge qui fait roussir la peau de leur captive. Sur le toit, une démone ailée parle d’une voix fort audible à travers un trou qui expose le ciel crépitant d’éclairs.
Kissandra2
-Ben voyons Morticia, crois-tu vraiment tromper ces cutters, ici, si creux dans les abysses? Tu es chanceuse qu’ils ne t’aient pas déjà trucidée. Laisse ces bloods tranquilles et va te trouver un autre terrain de chasse, ici c’est chez moi!

La fausse Kassandre se transforme en une montagne de scarabés et se reforme en une eladrin séduisante aux yeux rouges dans les bras d’une des salamandres de feu. Elle s’adresse à la forme ailée sur le toit, vous ignorant complètement.

-Tu n’as peut-être plus besoin d’âmes traitresse, mais moi c’est la mort sans elles! Barre-toi Kissandra ou tu subira le même sort que je réserve à ces mortels!

La bataille s’annonce difficile avec deux salamandres de feu et une lamia, mais dès les premiers instants de la confrontation les attaques concertées du Kraken Royal paralysent la lamia par une succession de frappes surgicales. Ipikar s’approche doucement et lui passe les menottes de la reine Nyphrédil Ir’Crobonazi D’Élova. Complètement dominée par le pouvoir des menottes, la lamia stoppe ses salamandres gardes du corps et obéit aux compagnons. La démone ailée se révèle être une succube qui prétend avoir vécue la chute du morceaux d’Arvandor dans les abysses.

Par télépathie elle vous transmet une partie de son existence en 32 secondes. Princesse angélique adultère avec son vizier Adimarchus, Kissandra est tombée en même temps que son palais en Arvandor. Pour la guerre de vengeance d’Adimarchus, elle a tout sacrifié et adoré créer le mal sans répondre à aucune puissance, le mal est si facile. Puis, elle tente de se dépasser et se rend compte que faire des efforts pour charmer des individus importants et changer le cours de évènements, amènent de l’ordre et quelque fois de la bonté dans le monde. Confuse par sa double nature, Kissandra la succube se retire du monde et s’exile sur Occipitus pour réfléchir et décider si elle continue la voie décidée par Adimarchus qui est de corrompe les mortels ou est-ce qu’elle va essayer de se repentir de ses péchés et tenter de retourner dans la lumière?

Kissandra
Brusquement la succube coupe le lien télépathique qui vous unis et accuse Ipikar de tenter de la charmée, elle, une succube. Ipikar sait très bien n’avoir rien fait, mais il sent lui aussi son coeur de démon battre plus vite et plus fort, résonnant avec celui de l’ange-déchue. Clairement convaincus l’un et l’autre qu’ils ont tentés de se dominés mentalement, Kissandra siffle de colère et s’envole, frustrée et confuse. Contrôlant les salamandres par le biais de la lamia dominée par les menottes, le groupe se sépare en deux pour explorer les pièces adjacentes entre la nef et le narthex. D’un côté, une porte bloquée par des débris mène à une salle de méditation entourée de pédestals ou repose des objets d’art venant d’Arvandor. Tandis que Kissandra les observent, méfiante depuis une faille dans le mur près du toit, le Kraken royal empoche les reliques dans son bag of holding. Malgré le fait qu’ils pillent son antre, la succube les laissent faire, appréciant que quelqu’un puisse enfin trouver de la valeur à ses maigres souvenirs de la gloire du paradis.

Library cyclone

L’autre salle se révèle être un vortex de livre et de parchemins entouré de bibliothèques vides. Exerçant leur puissance arcane, Ipikar, Futorio et Marlin bravent le tourbillon et récupèrent chacun un manuscrit de grande valeur. Marlin récupère une balade racontant les vols astucieux de la souris grise (+2 scroll of ritual Demicache lvl12). Ipikar choppe un livre de prières en or avec des pages d’argent fin comme une feuille de papier de grande valeur. Futorio se débat avec un parchemin roulé de plus de 2 mètres qui ne veut pas se faire prendre et résiste autant qu’il peut. Après quelques coups d’oeil curieux et savants, vous vous rendez compte qu’il s’agit du Nether Scroll, le premier parchemin de rituel jamais créé par le dieu de la magie Labelas Enoreth. Futorio se rend compte qu’il peut communiquer de façon rudimentaire avec le rouleaux de parchemin qui allume les runes d’un texte indéchiffrable en une série de phrases incongrues. Le parchemin, très possessif et jaloux, décide de consumer le staff of the warmage +3 de Futorio et d’en copier les capacités pour demeurer le seul bâton dans les mains du sorcier. Morticia, la lamia charmée, vous dévoile un escalier sous l’autel qui n’était qu’une illusion. Vous descendez donc dans la crypte sous la cathédrale des plumes, là ou commence supposément le test de l’oeil qui boucane et ou Kaurophon espère rattraper le rakshasa qui a kidnappé sa soeur/fiancée.

Comments

Zul_Hellbringer

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.